Test de la caméra Transcend DrivePro 220

Transcend DrivePro 220

Transcend revient en nous proposant la DrivePro 220, évolution de la DrivePro 200, son produit phare. Au programme, différentes améliorations et nouveautés comme un module GPS, des aides à la conduite ou encore un mode parking. Voyons plus en détail ce qu’elle a dans le ventre.

>> Voir les commentaires et avis <<

Premier contact et déjà de bonnes nouveautés

Première remarque, le support de la caméra. Nous avions pointé du doigt la fixation adhésive du précédent modèle DrivePro 200, rendant le changement de véhicule compliqué. Et bien Transcend rectifie le tir en proposant soit un support adhésif, soit un support ventouse. Attention donc au moment de l’achat, soyez vigilant à la référence pour prendre le modèle équipé de la fixation que vous préférez. Nous recommandons la ventouse, plus simple à déplacer si il faut enlever tout le système ou changer de véhicule.
Bien sur, quelque soit votre choix, il est toujours possible de retirer la caméra sans toucher au support. Cette manipulation est cependant quelque peu délicate et il faudra prendre le coup de main. Si bien qu’il parait plus simple au début d’enlever tout le système plutôt que seulement la caméra.
Le câble fourni, permettant d’alimenter la dashcam sur l’allume-cigare est toujours de bonne longueur, nous pouvons de le dissimuler dans les contours de l’habitacle. Une batterie intégrée offre approximativement 30 minutes d’autonomie sans alimentation. C’est toujours agréable.

Transcend Drive Pro 220

Esthétiquement la DrivePro 220 reste carrée avec des dimensions et un poids équivalent au modèle précédent. Les formes sont cependant plus tracées, rendant le design plus moderne.
Niveau discrétion par contre il n’y a malheureusement pas d’améliorations. Transcend a conservé la bague argenté de l’objectif et on retrouve les termes « GPS » ou encore « Wi-Fi » en blanc sur fond noir, rendant le tout un peu tape à l’œil.

De l’autre côté l’écran couleur 2,4 pouce n’est toujours pas tactile mais permet les réglages de la caméra et de l’angle de vue. Il affiche également les alertes d’aide à la conduite que nous verrons plus bas.

Finalement une carte micro SD 16GO est fournie dans la boite et c’est très appréciable. Celle-ci permet d’enregistrer environ 2 heures de vidéo en full HD. Les vidéos sont fractionnées en petits fichiers de 1 mn, 2 mn, ou 3 mn, afin de faciliter les manipulations. La lecture en continu n’est pas coupée en passant d’un fichier à l’autre et tout est fluide. Bien entendu l’enregistrement se fait en boucle. C’est à dire qu’une fois la carte mémoire pleine, les fichiers les plus anciens sont effacés pour laisser place aux nouveaux.
Comme sur toutes les dashcams dignes de ce nom, nous retrouvons un capteur G-sensor qui a pour mission de détecter les chocs pour protéger le fichier vidéo. Celui-ci sera stocké dans un dossier spécifique afin de ne pas être effacé automatiquement. Cette action peut être déclenchée manuellement via le bouton rouge situé sur le côté de la caméra.

Qualité de la vidéo

La Drive Pro 220 peut filmer en full HD 1080p ou 720p, à 30 images par seconde. Avec son capteur CMOS 3 Mp, combiné à son ouverture F/1.8 la vidéo est de bonne qualité de jour comme de nuit (bien sûr légèrement inférieure de nuit, mais c’est tout à fait normal pour une caméra de voiture).
La caméra s’adapte plutôt bien aux changements de luminosité bien que cela peut engendrer de légers sauts mais rien de vraiment gênant.
Finalement, le grand angle de 130° convient parfaitement et couvre suffisamment la largeur de la route et les voies d’à côté.
Un micro permettant d’enregistrer les sons à l’intérieur du véhicule est présent, bien que celui-ci ne restera pas dans les annales

>> Voir le prix et la disponibilité sur Amazon <<

Application smartphone

La DrivePro 220 possède une connexion WiFi et peut ainsi être connectée à une tablette ou un smartphone. Il suffit pour cela d’installer l’application DrivePro, disponible en français pour iOS et Android. On pourra ainsi régler la caméra depuis le téléphone ou encore regarder et gérer toutes les vidéos.
Cela peut s’avérer pratique pour analyser ce qu’il s’est passé sur les lieux d’un accident en cas de litige. Si il faut laisser la carte mémoire à la police, on pourra conserver la vidéo via l’application (attention cependant, le transfert peut être long pour des fichiers volumineux).

Bien sur les vidéos sont visibles sur ordinateur via le logiciel DrivePro Toolbox (disponible directement sur le site de Transcend : http://fr.transcend-info.com/Support/Software-180/). Le logiciel est disponible pour Windows et Mac (Mac OS 10.10 ou version plus récente).
Attention le câble USB n’est pas fourni. Il faudra donc soit passer par la carte mémoire, soit acheter un câble.

Application DrivePro DrivePro Toolbox Mac

GPS, mode parking et aides à la conduite

Ce sont là les nouveautés de cette caméra. Le module GPS, le mode parking et les aides à la conduite.
Le GPS enregistre les coordonnées géographique, la date et l’heure ainsi que la vitesse du véhicule. Tout cela peut alors être affiché sur la vidéo en temps réel pour avoir le maximum d’informations. Via le logiciel DrivePro Toolbox le trajet peut être visualisé sur une carte.

Le mode parking fait également son apparition. Lorsque la voiture est en stationnement, la vidéo se déclenche automatiquement si elle détecte un mouvement ou un impact.
Bien sur si la voiture est accrochée, il faudra que la personne passe devant la caméra pour être identifiée.
Attention, le mode parking utilise la batterie de la caméra, qui chargée au maximum ne tient qu’une trentaine de minute. Si il y a beaucoup de passage devant la voiture l’autonomie ne sera pas énorme. Il faudra alors envisager de la brancher sur une source d’alimentation continue de la voiture.

Pour ce qui est des aides à la conduite nous retrouvons un système d’alerte de franchissement de ligne (LDWS). Celui-ci émet un signal sonore et visuel lorsque l’on dévie de la trajectoire. Attention il faut, pour que le système fonctionne, que le marquage au sol soit présent et que la vitesse soit d’au moins 60 km/h. Petit problème, l’alerte se déclenche évidement lorsque l’on change volontairement de voie de circulation.

Drive Pro 220 LDWS

Nous retrouvons également un système d’alerte de collision frontale (FCWS) bien plus utile si vous avez tendance à oublier les distances de sécurité. Celui-ci se déclenche lorsque l’on est trop prêt d’un véhicule (là aussi à une vitesse supérieure à 60 km/h).
Finalement, une alarme de vitesse prévient le conducteur s’il dépasse la limite qu’il a préalablement entrée.

La Transcend DrivePro 220 est plutôt complète niveau fonctionnalités. Vidéo full HD, Module GPS, Wi-Fi pour une connexion à un smartphone, mode parking, des aides à la conduite et une carte mémoire microSD 16Go fournie. La vidéo est de bonne qualité, même si elle ne concurrence pas les caméras haut de gamme.
Cependant avec un prix d’environ 150 € elle dispose d’un bon rapport qualité / prix. On lui reprochera seulement sont côté très voyant.

Caractéristiques de la Transcend DrivePro 220

Vidéo Full HD 1080p à 30 images par seconde
Objectif grand angle 130°
Ouverture F/1.8
Ecran LCD 2.4″
Format vidéo : .MOV
Module GPS
Module Wi-Fi pour visualisation en direct de la vidéo sur votre Smartphone
Capteur G-sensor pour détection de choc
Système d’alerte de franchissement de ligne (LDWS)
Système d’alerte de collision frontale (FCWS)
Système d’alerte de dépassement de vitesse
Microphone intégré
Carte mémoire microSD 16Go fournie
Dimensions : 70.2mm × 63.1mm × 34.5mm
Poids : 90g

>> La suite des caractéristiques <<

Vidéos de la Transcend DrivePro 220

Pour juger correctement la qualité de la vidéo, nous vous conseillons d’utiliser la résolution maximale et le mode plein écran

Vidéo de jour

La qualité est correcte. Les véhicules doivent cependant êtres assez proche pour lire la plaque d’immatriculation.
On distingue également les alertes sonores de franchissement de ligne blanche et de collision frontale.

Vidéo de nuit

La qualité est bien sûr inférieur de nuit mais reste correcte.
Le véhicule doit être très proche pour lire la plaque (voir à 1mn55).